Featured

Mort de José Nogués

Mort de José Nogués

Compañeros,

C’est une bien triste nouvelle que nous devons vous annoncer : José Nogués n’est plus. A son épouse et à ses enfants, nous adressons, au nom de France-Cuba, toutes nos condoléances et toute notre amitié.

La dernière fois que nous avons vu José, c’était à l’AG de Paris, il y a un peu plus d’un an, le cigare au bec, le verre de mojito à la main, encadré par ses deux filles, dont il disait qu’elles étaient ses gardes du corps. Malgré le cancer contre lequel il se battait depuis des années, il semblait bien mieux que les mois précédents. « Grâce à Cuba et son vidatox » aimait-il dire.

C’est cette image-là que nous voulons garder de José, celle d’un amoureux de Cuba et de sa Révolution. Celle du président du comité France-Cuba de Gironde qui s’est battu avec passion contre le blocus US qui depuis tant d’années cherche à mettre à genoux un peuple qui s’obstine à vivre debout. Celle d’un homme qui a su tisser avec l’Île des liens amicaux comme ceux qui l’unissaient au peintre Tamayo dont il appréciait l’œuvre.

Un homme épris de liberté qui, à la Comandancia de Fidel dans la Sierra Maestra, levait son verre de Habana Club à la santé de celui qui incarne Cuba : Fidel Castro.

Difficile de dire adieu à un ami.

Alors disons lui simplement : « Hasta siempre, compañero ».

France-Cuba

Featured

Appel au prix Nobel de la paix pour les brigades médicales cubaines

brigades médicales cubaines

La Coopération médicale cubaine internationale mérite le prix Nobel de la paix, plus particulièrement en ces temps de crise sanitaire.

C’est pourquoi l’initiative française, des associations France-Cuba et Cuba Linda, a été suivie par d’autres actions partout dans le monde : l’appel est lancé.

Nous vous invitons à signer cette pétition :

Via la plateforme Mesopinions (initiative de la France)

(suite…)

La coopération médicale cubaine

Qui paye et qui profite des brigades médicales cubaines ? Découvrez le dans cette mini-vidéo.

(suite…)

Loi Helms-Burton : instrument de la reconquête néocoloniale de Cuba

« En 1953, la famille cubaine avait un revenu de six pesos par semaine. 15 à 20% de la population active subissait un chômage chronique. (…)
Auteur: Elier Ramirez Cañedo | informacion@granmai.cu
24 février 2020 10:02:57

(suite…)

Rendez-vous à Utopia Tournefeuille le lundi 27 janvier à 20H30

Pour animer le débat, nous aurons le plaisir d’accueillir la secrétaire du bureau national de France-Cuba.
Annie Arroyo a activement participé au comité de libération des 5 et pourra en témoigner.

Personne n’est mieux placé que nos travailleurs pour proposer des solutions

Face au renforcement du blocus contre notre pays par le gouvernement des États-Unis, il n’est pas de tâche plus importante pour le mouvement syndical que de faire en sorte que le Plan économique 2020 soit exécuté avec succès

14 janvier 2020 08:01:15

Personne n’est mieux placé que nos travailleurs pour proposer des solutions et tirer le meilleur parti des ressources dont nous disposons, car ce sont eux qui se trouvent sur les lieux de production, a déclaré Ulises Guilarte. Photo: Freddy Pérez Cabrera

PINAR DEL RIO. — « Face au renforcement du blocus contre notre pays par le gouvernement des États-Unis, il n’est pas de tâche plus importante pour le mouvement syndical que de faire en sorte que le Plan économique 2020 soit exécuté avec succès », a déclaré Ulises Guilarte de Nacimiento, membre du Bureau politique du Parti et Secrétaire général de la Centrale des travailleurs de Cuba (CTC), lors de la réunion de bilan d’activités du syndicat, à Pinar del Rio.

Personne n’est mieux placé que nos travailleurs pour proposer des solutions et tirer le meilleur parti des ressources dont nous disposons, car ce sont eux qui se trouvent sur les lieux de production, a-t-il dit.

D’où l’énorme intérêt de la participation des collectifs de travail à la discussion du plan. «  Il s’agit d’un processus qui doit aboutir à des contributions de la part des travailleurs », a-t-il indiqué.

En ce sens, il a fait remarquer qu’il existe des entreprises où les rapports présentés aux assemblées sont essentiellement technocratiques et ne contribuent pas à illustrer où se trouve les potentialités. « Si cela se passe ainsi, c’est parce que le syndicat le permet. Mais de cette façon, nous manquons de crédibilité auprès de nos adhérents », a-t-il dit.

Selon Guilarte de Nacimiento, le mouvement syndical cubain est un bastion de soutien et d’engagement envers la Révolution, ce qui doit s’exprimer par des résultats qui contribuent au bien-être de notre peuple dans tous les domaines. À cet égard, il a insisté sur la nécessité de renforcer les enchaînements de production et de tirer davantage profit des 28 mesures adoptées en 2019 pour rendre plus souple le fonctionnement de l’entreprise d’État socialiste.

En outre, il a souligné l’importance d’une utilisation optimale des machines acquises pour encourager la production. « Nous ne pouvons pas nous permettre d’acheter du matériel pour le conserver entassé dans un coin », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général de la CTC a déclaré que l’atout le plus précieux du pays est le capital humain formé pendant plus de six décennies, et que cette force qualifiée doit donc être préservée, au milieu d’un contexte marqué par la faible disponibilité des intrants, des matières premières et du carburant, résultat d’un blocus économique que les États-Unis ont intensifié de façon démentielle.

SHARE facebook twitter

Ni le blocus ni les pressions n’arrêteront les Cubains

Le président a procédé à une évaluation des programmes touchant le secteur de l’énergie, des transports et des investissements dans l’industrie et le commerce

Auteur: Granma | internet@granma.cu

15 janvier 2020 10:01:13

En ce moment où l’impérialisme tente par tous les moyens d’empêcher l’arrivée à Cuba de combustibles et d’autres dérivés du pétrole comme le gaz, le président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez, a passé en revue lundi le Programme énergétique, en particulier le développement du pétrole dans le pays et ses perspectives pour cette année.

Le président a appelé à utiliser davantage les sources d’énergie renouvelables, notamment la photovoltaïque, en commençant par les travaux d’installation des toitures des bâtiments qui le permettent, selon le site de la présidence.

Au Palais de la Révolution, Diaz-Canel a également pris part à la révision du Programme de relance et de développement des chemins de fer, sous la conduite du Premier ministre Manuel Marrero Cruz. À cette réunion, il a été annoncé que le plan de transport de marchandises de 2019 avait été exécuté à 91 %, bien que 852 millions de tonnes de plus qu’en 2018 aient été acheminées.

Selon le directeur de l’Union des chemins de fer de Cuba, Eduardo Hernandez Becerra, les plus grandes défaillances ont été constatées dans le transport des produits dérivés de la canne à sucre, du carburant, des aliments importés et de la farine de blé, et il a souligné qu’au cours du deuxième semestre, certains chargements qui auparavant étaient acheminés par véhicules automoteurs ont pu être transportés par chemin de fer, ce qui a conduit à une économie de carburant.

Le président Diaz-Canel a insisté sur le fait qu’il ne peut y avoir de retour en arrière compte tenu de l’impact qui a commencé à être obtenu en 2019 dans cet important secteur.

« Le transport par chemin de fer constitue une priorité pour cette année. Dans l’opération Port-Transport-Économie interne, la priorité est de transporter par rail tout ce qui peut être monté sur un train. En outre, notre pays est fait pour le chemin de fer, nous devons supprimer du poids sur nos routes », sans compter que c’est le moyen de transport le plus efficace pour l’économie cubaine, a souligné le président, selon le reportage du Journal télévisé de midi.

En ce qui concerne le transport de passagers, les trains nationaux ont exécuté le plan à 130 % – a indiqué le directeur de l’Union des chemins de fer – ce qui signifie plus de 717 000 passagers, pour une croissance de 62 %, qui a été influencée par la mise en service, à partir de la deuxième quinzaine de juillet, de trains chinois, favorisant également la qualité du service.

D’autres sujets ont été évalués comme les investissements étrangers, les exportations et l’utilisation des crédits dans les ministères du Commerce intérieur et de l’Industrie. En ce qui concerne plus particulièrement ce dernier secteur, il a été noté que le portefeuille des opportunités compte 38 projets connexes, qui sont liés notamment au rechapage et à la rénovation des pneus, à la fabrication de serviettes hygiéniques, de sacs et d’emballages souples, ainsi qu’à la réparation d’appareils de levage, de remorques et de semi-remorques.

L’investissement étranger dans le secteur industriel peut fortement contribuer au développement du pays et, en même temps, nous pouvons chercher de nombreuses alternatives pour promouvoir les exportations qui donnent vie aux industries et rapportent des dividendes, a déclaré le président Diaz-Canel, selon le site Web de la Présidence.

Les travaux en cours dans l’aciérie Antillana de Acero, l’industrie polygraphique et la nouvelle ligne de réfrigérateurs Haier qui sera installée à Villa Clara ont également été passés en revue lors de la réunion. Concernant ce dernier point, José Gaspar Alvarez Sandoval, vice-ministre de l’Industrie, a annoncé qu’une ligne de production devrait arriver de Chine qui permettra d’améliorer la qualité des réfrigérateurs fabriqués dans le pays.

Rassemblement Place du Capitole, mercredi 6 novembre, à 18H

Nous appelons tous les amis de Cuba à se retrouver le mercredi 6 novembre à 18H, place du Capitole, pour manifester notre soutien au peuple cubain et notre opposition à la politique de Trump.

Les 6 et 7 novembre, l’Assemblée Générale de l’ONU se prononcera sur la levée du blocus que les Etats-Unis imposent à Cuba depuis plus d’un demi siècle.

Ce blocus a pour but de pousser le peuple cubain au désespoir et à la révolte.C’est parce que les cubains n’ont jamais renoncé à leur révolution et aux choix politiques qui en découlent que les EU veulent renverser ce gouvernement issu de ces valeurs.

Le blocus, principal obstacle au développement économique, commercial, financier entrave les investissements étrangers à Cuba et pèse dramatiquement sur la vie du peuple cubain.
C’est pourquoi notre association condamne avec la plus grande énergie le blocus étasunien contre cette petite île des Caraïbes.

L’Organisation des Nations Unies votera, pour la 28è fois, la condamnation du blocus. à la quasi unanimité (189 pays ont voté pour la levée du blocus en 2018) alors que les USA et l’état d’Israël voteront ( très certainement) son maintien .
Mais malgré cette écrasante majorité, la décision étant non contraignante, les USA, une fois de plus, se garderont bien de la respecter.

Nous demandons au gouvernement français de déclarer nulles et non avenues toutes les sanctions des Etats-Unis contre les entreprises, les banques françaises qui commercent avec Cuba.

Rejoignez-nous le 4 octobre, salle du Sénéchal, à Toulouse

Rejoignez-nous

Pourquoi ?
Pour fêter les 60 ans de la Révolution Cubaine!

Quand ?
Le vendredi 4 octobre à 19H30.

Où ?
Salle du Sénéchal,17 rue de Rémusat, à Toulouse (métro Capitole).

Comment ?
En assistant à la Projection du film »Cubanas,mujeres en revolucion ». Film documentaire en espagnol (sous-titré en français) qui revient sur le rôle primordial des femmes dans le processus révolutionnaire cubain, hier et aujourd’hui.
En présence de Mme Yurielkys Sarduy Martinez, Première Secrétaire, Chargée des Affaires Politiques à l’Ambassade de Cuba en France.
En participant au débat animé par deux intervenantes cubaines vivant en France:
– Mme Isariebel Quesada, ingénieur chimiste diplômée en Génie de l’Environnement.
– Mme Ana Katherine Martinez Bermudez, Biologiste diplômée en Pharmacologie.
En achetant sur place , au stand du Comité Toulousain France-Cuba, l’artisanat et le café proposés à la vente dont les bénéfices seront utilisés pour le financement de nos projets de solidarité.
Entrée libre mais participation bienvenue.

France-Cuba à la Fête de l’Huma

Los del Monte bientôt au Stand de France Cuba

Programme du stand France-Cuba

Cette année marque la 84e édition de la fête de l’Humanité. Elle se déroulera les vendredi 13, samedi 14 et dimanche 15 septembre 2019 pour trois jours de fête.

Le stand de France-Cuba, situé en face du stand de Granma, le PCF cubain, célèbrera le 60° anniversaire de la Révolution cubaine avec une exposition de documents photographiques, des rencontres, des conférences, la participation de personnalités d’Amérique Latine, sans oublier le traditionnel mojito accompagné par le groupe « Los del Monte ».

Pour localiser notre stand, vous pouvez télécharger le plan de la Fête de l’Huma ici

Programme (sous réserve de modifications indépendantes de notre volonté !)

Vendredi 13 septembre:

14h00 : inauguration du stand et de l’exposition en présence d’Abel Prieto, ancien ministre de la Culture de Cuba, député de l’Assemblée Nationale de Cuba, accompagné de Elio Rodriguez Perdomo, ambassadeur de Cuba.

21h : concert avec Fred Pocquet

Samedi 14 septembre:

12h 30 : apéritif musical avec Los del Monte

15h : Spectacle théâtral d’Emmanuelle Leconte : Che

16h30 : rencontre avec Alex Anfruns, spécialiste de l’Amérique Latine

21h : Concert avec Los del Monte

Dimanche 15 septembre :

12h 30 : apéritif musical

14h30 : débat : « Quel avenir pour l’Amérique Latine ? » en présence des ambassadeurs de Cuba, du Venezuela et du Nicaragua